Archive pour la catégorie 'LE PRIX EUROPEEN'

LE PRIX EUROPEEN DE LITTERATURE

« DONNER UN VISAGE A CHAQUE PAYS D’EUROPE » 

1.       Motivations Du PRIX 

Pour surmonter les conflits du passé et faire face à l’émergence de nouvelles superpuissances, l’Europe doit construire son unité. Ce travail est depuis longtemps en cours au niveau des institutions politiques et des relations économiques. Mais aujourd’hui encore, les peuples d’Europe se connaissent mal, et davantage encore ceux qui ont été séparés durant tant d’années par le « rideau de fer ». Cette méconnaissance est largement liée au manque d’ouverture sur la culture de l’autre. Faire avancer l’Europe des peuples, c’est faire avancer l’Europe des cultures. À cet égard, la Déclaration en faveur d’une charte pour l’Europe de la culture adoptée à Paris le 3 mai 2005 constitue une prise de conscience encourageante : « Nous, représentants d’États membres de l’Union Européenne, convaincus que la culture est à l’origine de l’Europe dans laquelle nous vivons et qu’elle représente une dimension fondamentale de l’identité et de la citoyenneté européennes, nous engageons à faire de la culture une priorité de la construction européenne. » 

2.       OBJECTIFS 

L’idée du Prix Européen de Littérature est à la fois simple et ambitieuse : contribuer à une meilleure connaissance mutuelle des peuples européens à travers les grandes figures contemporaines de leur culture, ces « Victor Hugo » qui en sont aujourd’hui les vivants symboles.  C’est en donnant un visage à chaque pays d’Europe, celui de son plus grand écrivain contemporain, que nos pays pourront le mieux apprendre à s’estimer et se comprendre. 

3.   STRASBOURG, SIEGE DU PRIX 

En tant que siège du Conseil de l’Europe, de la Cour Européenne des Droits de l’Homme et du Parle­ment Européen, Strasbourg a naturellement vocation, au plan politique, à être le lieu de cet événement.  Strasbourg y a une tout aussi forte légitimité culturelle, tant par son rôle historique de carrefour européen des créateurs – de Jean Eckhart à Jean Arp, en passant par Gutenberg, Mozart ou Goethe – et la puissance symbolique exceptionnelle de sa cathé­drale, que par ses nombreux lieux et événements de culture et de création.  C’est pourquoi il revenait à Strasbourg, capitale européenne et ville de culture, d’avoir l’initiative de la création du Prix Européen de Littérature et d’en être le siège. Dans le même esprit qui a mené la ville de Strasbourg, dès 2003, à susciter la création du « Club de Strasbourg », qui réunit aujourd’hui 38 capitales et métropoles régionales européennes réparties dans treize pays et qui a pour ambition de  « bâtir l’Europe au quotidien », le Prix Européen de Littérature veut faire en sorte que chacune des cultures de l’Europe d’aujourd’hui ait enfin pour les autres un visage et une voix. 

4.      ORGANISATION 

Le Prix Européen de Littérature est indépendant de toutes les structures officielles avec lesquelles il collabore. Son organisation, ainsi que celle des événements qui l’entourent, est entièrement prise en charge par une association totalement dédiée et sans but lucratif, l’Association Capitale Européenne des Littératures (ACEL) dont le siège est 23 place du Marché Gayot, à Strasbourg.  Le Jury du Prix, placé sous la présidence d’honneur de l’écrivain Claude Vigée, est composé d’écrivains, de traducteurs, d’éditeurs et d’universitaires : William English, Laurent Fassin, Adrien Finck, Vladimir Fisera, Guy Fontaine, Jacques Goorma, Gaston Jung, Jean-Yves Masson, Jean-Baptiste Para, Gérard Pfister, Paul Schwartz, Anne-Marie Soulier, Claude Vigée, Patrick Werly. Le secrétariat du Jury est assuré par Vladimir Fisera 

5.      PROFIL DES LAUREATS 

Le profil des Lauréats tel que défini dans les documents fondateurs du Prix Européen de Littérature marque la volonté d’établir ses choix sur des critères de qualité et de représentativité au moins aussi exigeants que ceux du Prix Nobel de Littérature. La spécificité du Prix est d’insister fortement sur le rôle éminent des traducteurs dans la transmission des œuvres. « Le Prix Européen de Littérature distingue chaque année, pour l’ensemble de son œuvre, un écrivain européen de stature internationale, afin de témoigner, en un lieu hautement symbolique, de la dimension culturelle de l’Europe et de promouvoir une meilleure connaissance mutuelle des peuples européens à travers leurs grandes figures littéraires. « Ce Prix récompense également le travail d’un traducteur grâce à qui une œuvre européenne de premier plan peut être découverte dans le domaine francophone et accéder à une plus vaste reconnaissance internationale. » 

6.      PALMARES 

Le Prix Européen de Littérature a été décerné pour la première fois en 2006. Compte tenu du travail de préparation avec les auteurs, les traducteurs et les partenaires du Prix, les Lauréats sont désignés deux ans avant la remise officielle du Prix. Il est donc dès à présent possible d’évoquer les noms des quatre premiers Lauréats : 

Lauréat 2006 : Antonio Gamoneda (né en 1931, Espagne). Bourse de traduction : Jacques Ancet. Il est à noter que la justesse de ce choix s’est trouvé confirmée, l’automne suivant, par l’attribution à Antonio Gamoneda des deux plus grands prix hispaniques, le Prix Cervantès et le Prix Reina Sofia  

Lauréat 2007 : Bo Carpelan (né en  1926, Finlande). Bourse de traduction : Pierre Grouix. Signalons que Bo Carpelan, l’un des plus grands écrivains scandinaves vivants, fait partie de la minorité suédophone de Finlande.       

Lauréat 2008 : Tadeusz Rozewicz (né en 1921, Pologne). Bourse de traduction : Claude-Henry du Bord et Christophe Jezewski. Dramaturge, nouvelliste, essayiste et poète, traduit dans de nombreuses langues, Rozewicz est l’un des auteurs majeurs de la littérature polonaise d’aujourd’hui, de large portée humaine et civique, et il peut sembler étonnant que son œuvre n’ait pas eu le Nobel, il est vrai accordé déjà dans les décennies récentes à deux Polonais : Czeslaw Milosz en 1980 et Wislava Szymborska en 1996. 

7.      PARRAINAGE ET HAUT PATRONAGE 

Le Prix Européen de Littérature est parrainé par la Ville et la Communauté Urbaine de Strasbourg Il est placé sous le haut patronage de M. Terry Davis, Secrétaire général du Conseil de l’Europe. Il est organisé chaque année en étroite association avec les institutions culturelles et les représentations diplomatiques du pays du Lauréat. 

8.      PARTENARIATS 

Le Prix Européen de Littérature développe de nombreux partenariats institutionnels : Université Marc-Bloch de Strasbourg, Librairie Internationale Kléber (Gallimard), Conseil Régional d’Alsace, Ministère de la Culture, Association Lettres Européennes (pour la promotion de l’enseignement de la littérature européenne), Académie Européenne de Luxembourg… 

Publié dans:LE PRIX EUROPEEN |on 7 janvier, 2008 |Pas de commentaires »

un sourire ne coûte rien |
passionmanuelleacro |
Hocine Hettal Artiste Peintre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | images phrases bijoux
| TristanIseut
| MASSOU VANNERIE